Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Wed, 20 mar 2019 18:00:00 - A PĂ©tra, Jordanie
N° 1214 - PĂ©tra

18h00 TU, 19h en France


Bonjour Ă  tous,

Hier était une journée tellement exceptionnelle que nous avons voulu
finir en beauté. Nous sommes aller dîner …. dans une tombe creusée
dans la falaise ! C’était au Cave Bar, il y a des tombes individuelles
pour couples, c’est très intime mais il faux être d’un âge avancé pour
apprécier. Nous en avons profité pour goûter au vin Jordanien. Pour un
pays musulman ou l’alcool est introuvable, c’est étonnant. Mais dans
une tombe il n’y a plus beaucoup d’interdits.

Un peu d’histoire : Des traces de vestiges néolithiques attestent de
l’occupation du site au moins 7 000 ans avant notre ère. Mais c’est
vers le 8ème siècle avant notre ère que la cité a vraiment été créée
par les Edomites avant que les Nabatéens l’occupent vers le 6ème
siècle avant notre ère et en fasse leur capitale. Elle a prospéré
énormément car elle était sur la route des caravanes transportant
l’encens, les épices et de nombreux produits précieux.

Elle a ensuite été Romaine. A son apogée elle abritait entre 25 000 et
30 000 habitants. Mais des séismes importants et la modification des
routes commerciales l’ont fait tomber dans l’oubli. Le site a été tenu
secret par les bédouins qui le tenait pour un lieu sacré et ce n’est
qu’en 1812 que l’explorateur Jean-Louis Burckhardt déguisé en bédouin
a su tromper leur vigilance et redécouvrir l’endroit.

Nous sommes ici au pays des bédouins. Un seul exemple, nous sommes
logés dans une maison de ville faite de trois chambres et d’une salle
de bain commune. Devant la maison se trouve une toute petite terrasse
de quelques dizaines de mètres carrés et c’est à cet endroit que vit
notre hôte, sous sa tente de bédouin.

Ceci explique que depuis notre arrivée en Jordanie nous n’avons pas vu
de chauffage dans les maisons. Tous les sols de la maison sont
recouverts de tapis. Ici nous dormons comme les bédouins, pas
totalement déshabillés et enroulés dans des couvertures de bédouin.

Nous avons passé la journée à visiter le site. Nous n’avons pas tout
vu car certains monuments (Ad Deir ou Le Monastère par exemple) se
trouvent assez loin du site sur des chemins difficiles d’accès.
L’endroit est entièrement géré par les bédouins et les ânes, les
chevaux montés, les chevaux attelés et les dromadaires sont légions.
Johnny Deep a fait des émules, la plupart des jeunes bédouins sont «
déguisés » en Pirate des Caraïbes. Cela fonctionne admirablement
auprès des jeunes touristes solitaires en mal de tendresse.

Malheureusement l’érosion due aux conditions atmosphériques mais
également à l’énorme fréquentation des touristes (plus de 500 000 par
an) détruit inexorablement les différents monuments. Mais j’imagine
assez facilement la splendeur que devait avoir ce lieu au temps de sa
magnificence.

Encore un dernier point, on est tout à fait étonné de constater que
seuls existaient des bâtiments publics, des temples, un théâtre et des
tombes mais aucune habitation. En fait il faut imaginer que les
populations vivant ici ont toujours été bédouines et qu’elles vivaient
donc sous la tente.

A bientĂ´t


Jean-Louis
[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.