Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Thu, 21 Feb 2019 09:00:00 - A Cormeilles en Vexin
N° 1207 - Gare au gorille !

9h00 TU, 10h en France


Bonjour Ă  tous,

Quel beau weekend ! Jeudi après-midi je découvre les prévisions météo
estivales de ces derniers samedi et dimanche. J’en ai un peu mare de
cet hiver qui dure, cela fait plus de dix ans que la période hivernale
se résume souvent pour moi à quelques semaines passées en France entre
deux voyages sous les tropiques.

Depuis longtemps j’ai envie d’aller visiter ce fameux zoo de Beauval
hyper connu grâce à sa réussite dans la reproduction d’un couple de
panda. Et puis j’ai besoin de marcher pour visiter la Jordanie et
surtout Pétra. Cela va être une thérapie, vais-je y arriver ? Je saute
sur l’ordinateur, m’invite grâce à Airbnb chez Martine dont la maison
se trouve à seulement quelques kilomètres du zoo et réserve deux
billets pour deux jours.

Ce n’est pas trop loin, nous partons un peu avant 17 heures ce
vendredi et arrivons à 20 heures chez Martine. C’est beau, c’est neuf
et la maison est d’une propreté irréprochable. Nous avons prévu notre
repas sur place et passons la soirée à discuter de voyages avec
Martine en prenant notre dîner.

Le zoo de Beauval est en perpétuelle évolution, il s’agrandit en
permanence et il est classé aujourd’hui cinquième plus beau zoo du
monde. Mais quelle est ma position sur les zoos ? Tout d’abord je dois
dire que je suis résolument contre les animaux dans les cirques. Je ne
peux tolérer de voir des grands fauves ou d’autres animaux passer leur
vie, enfermés dans des cages.

Concernant les zoos, il en est de mĂŞme. Je ne peux accepter de voir
des animaux n’ayant pas l’espace vitale nécessaire à une vie « normale
». Mais au zoo de Beauval les animaux disposent de grands bâtiments où
les conditions optimales sont reproduites afin qu’ils se sentent comme
chez eux. Par ailleurs ils ont également une vaste étendue extérieure
où ils peuvent jouer et se détendre. Ils ont l’air heureux.

On pourrait penser qu’ils sont mieux dans leur savane, dans leur
forêt, dans leurs prairies… Mais il n’en est rien, d’une part leur
habitat est détruit par l’homme à cause de la surpopulation terrestre
d’autre part beaucoup sont victimes de braconniers. De ce que j’ai pu
voir, beaucoup d’animaux ont une vie sympa dans ce zoo, d’ailleurs
l’année 2018 a vu plus de 600 naissances à Beauval ! Par ailleurs les
animaux vivant dans des zoos de qualité ont souvent une espérance de
vie environ 25% supérieure à ceux vivant dans la nature.

Et puis nous même sortons le soir d’une cage que l’on nomme « bureau »
pour nous jeter souvent dans un métro qui circule dans des tunnels
souterrains afin de rejoindre une autre cage que l’on nomme «
appartement » en passant parfois prendre notre nourriture sur une
étagère de supermarché. Sommes-nous plus ou moins heureux que lorsque
nous vivions dans des huttes en branchages et que nous devions courir
après les animaux armés d’une lance ? Je ne sais pas.

Pour revenir à ma visite, j’ai été sidéré par le nombre important
d’espèces d’oiseaux. Françoise Delord, la fondatrice, a gagné un jour
deux Becs d’argent (des oiseaux). Elle a acheté une cage, puis
d’autres oiseaux, puis d’autres cages et la passion a pris. Elle a
créé le zoo en 1980, il est aujourd’hui à la cinquième place des plus
beaux zoos du monde ! Même si, à Beauval il y a de très grandes
volières, c’est pourtant au niveau des oiseaux que certaines « cages »
persistes.

Mais j’ai été totalement séduit par l’ensemble. J’ai pu admirer la vie
sociale d’une famille de lions pendant plus d’une heure à dix mètres,
sans barrières, sans vitres, juste séparé par un grand fossé. Il y
avait un grand mâle, 3 lionnes, 2 ados et 3 lionceaux. C’était très
calme et captivant. Les pandas ne m’ont pas ému, d’abord ils n’étaient
pas lavés avec Mir laine, le « blanc » était jaune, gris, marron …
Photoshop a dĂ» passer sur les pubs !

Mais le plus fort a été cette rencontre avec le grand mâle gorille. Je
l’ai appelé Georges. Nous étions à 3m l’un de l’autre mais séparés par
une épaisse vitre. Il était assis, adossé à un mur, les bras croisés
et il veillait sur sa tribu. Il est le chef d’un véritable harem et
possède une très grande descendance.

J’ai passé un très long moment face à lui, quelle émotion quand nos
regards s’accrochent ! Comme j’aimerai pouvoir m’assoir à ses côtés et
passer un moment ensemble. Je me sens très proche de lui. Il ne sourit
jamais mais il a un rôle social très important et règle à l’amiable
les conflits qui peuvent Ă©clater entre les siens. Sa soigneuse en est
tombée amoureuse, elle dit avec une voix convaincue « C’est un amour
».

Mais Georges Brassens n’avait pas très bien étudié la morphologie des
gorilles, même s’il est magnifique, très beau, viril et musclé, vous
allez être très déçues mesdames, excité par une femelle son pénis ne
mesure pas plus que 5 cm !

A bientĂ´t


Jean-Louis
[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.