Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Jeudi 15 Aout Ă  18h00 TU, 20h en France - Au Mont Dore
N° 1231 - Le Puy du Sancy (16/08/19)

Bonjour Ă  tous,

Que nous sommes bien ici ! C’est un endroit idéal pour passer des vacances agréables. Contrairement à Chamonix où j’ai passé pas mal de vacances, le temps est beaucoup plus agréable. A Chamonix les jours de mauvais temps (qui sont assez nombreux) nous étions dans les nuages toute la journée.

Ici il a plu hier matin mais nous avons pu aller nous promener hier après-midi, c’était sympa. Hier midi, pour une fois nous déjeunions à l’appartement, j’ai décidé de réaliser le plat traditionnel local, la Truffade. C’est assez simple, il suffit de cuir des pommes de terre sautées, d’y ajouter un peu d’ail et surtout à la fin des lamelles de tome de Cantal. En accompagnement j’ai découpé des tranches dans le bloc de jambon d’Auvergne que je me suis offert et j’ai préparé une bonne salade verte. Un vrai régal !!!!

Puis l’après-midi nous avons pris la moto (Francine a préféré venir derrière moi) et nous nous sommes rendus au lac Pavin. Quel bonheur toutes ces petites routes qui serpentent en escaladant puis en redescendant les cols. Nous avons fait le tour du lac à pieds, c’est l’ancien cratère d’un volcan, un cercle presque parfait de 800 mètres de diamètre et profondeur 93 m !!! Domaine des truites, des perches mais surtout en profondeur du seigneur à chair fine, l’Omble Chevalier.

Aujourd’hui les prévisions météo sont idéales (grand ciel bleu et 23 degrés), je décide de conquérir le point culminant des volcans d’Auvergne, le fameux Puy du Sancy. On ne peut venir ici sans monter admirer la vue. Nous prenons donc la moto en milieu de matinée et nous nous rendons à la station du Mont Dore (1330m) qui se trouve à environ 4 kms. Là nous prenons le téléphérique qui nous grimpe rapidement à 1775m en survolant les sources de la Dordogne formées par les deux très petits ruisseaux de montagne, la Dore et la Dogne !

Ensuite nous devons gravir les 860 marches qui nous permettent d’atteindre le sommet à 1885 mètres. C’est un peu l’horreur, j’ai l’impression de me retrouver dans le métro parisien aux heures de pointes, air vicié en moins. Malgré cette affluence de touristes, à quelques mètres des marmottes qui se savent inaccessibles étant donné la topologie des lieux se prélassent au soleil.

Nous attaquons ensuite une piste très pentue qui nous ramène sur le GR4E. C’est maintenant une longue descente très abrupte, dans les graviers d’une piste de ski. A 13 heures nous nous arrêtons à l’ombre d’un téléski pour un piquenique bien mérité. J’ai préparé de la piémontaise maison, c’est délicieux.

Nous rejoignons la Station du Mont Dore vers 15 heures un peu fatigués après avoir descendu un dénivelé de près de 560 mètres dans la caillasse. Heureusement j’ai mes bâtons et c’est un vrai bonheur, je ne me casse plus les genoux et demain je pourrais repartir pour une ballade sympa.

Malheureusement un problème technique m’interdit de publier des photos sur le blog, nous allons le réparer au plus vite.

A bientĂ´t
Jean-Louis

[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.