Accueil
Blog
Carte
Photos
Tv & Radio
Presse
Bibliographie
Liens & Partenaires
Dimanche 17 Octobre 2021 Ă  17h00 TU, 19h00 en France - A Port Saint Louis du RhĂ´ne
N° 1309 - EtĂ© indien dans le Sud

Bonjour Ă  tous,

Depuis lundi je travaille sur Harmattan. Les premiers jours je n’étais pas dépaysé, j’avais juste remplacé le Meltémi Grec par le Mistral Camarguais. Encore une fois j’ai pris ma petite voiture et en partant au milieu de la nuit j’étais à Arles (800 kms plus loin) pour le déjeuner. En arrivant en début d’après-midi au bateau j’ai tout le temps de m’organiser, de mettre en marche le bateau, eau, électricité, gaz, frigo … et d’aller faire des courses afin d’être pleinement opérationnel dès le lendemain matin.

Combien de fois ma liste des « à faire » a-t-elle comporté cette ligne « Stratifier l’avant de la quille » ? Je ne sais plus. Mais, comme un cheval rétif, je repartais toujours après avoir fait un refus à l’obstacle. C’était tellement facile de trouver une raison, un travail « plus urgent » ou plutôt plus intéressant pour ne pas avoir à me coltiner cette horreur.

Mardi je me mets un énorme coup de pied dans les fesses et je me jette sur le chantier. Je passe ma matinée à effectuer un dernier ponçage. C’est difficile car il faut être agenouillé ou bien couché sous la quille. A 60 ans ces positions ne me posaient pas trop de problèmes mais, avec l’âge, c’est devenu difficile et douloureux. Heureusement le Mistral est là et la poussière est dispersée immédiatement.

Et puis l’après-midi j’attaque la stratification. J’utilise un tissu de verre biaxial de 450grs au m² et j’en empile 5 ou 6 couches. Le résultat doit être particulièrement solide car lors de la prochaine mise à terre du bateau, ses 16 tonnes reposeront uniquement sur deux traverses en bois d’environ 30 cm de large placées en travers de la quille et l’une des deux sera exactement à l’emplacement où je travaille actuellement. Je dois donc construire très solide.

Pour cela la totalité de la stratification doit être effectuée dans la foulée, mouillé sur mouillé. C’est la seule façon d’avoir un bloc bien compact. Il n’est pas question d’en faire une partie et de continuer le lendemain une fois la résine sèche car il y aurait alors un simple collage entre les deux couches. Je n’ai pas trop de l’après-midi et je dois me bousculer.

Je commence avec un morceau de tissu trop grand, je le stratifie d’un côté mais avec le mistral il se décolle et je le reçois sur les bras alors qu’il dégouline de résine. Quel bazar ! Pas sympa du tout, ça commence mal. Mais très vite les réflex reviennent, je dois utiliser des petits morceaux d’environ 40 à 50 cm au carré et les appliquer les uns sur les autres. Lorsque la nuit tombe je termine très satisfait de mon travail. Je suis épuisé mais tellement content du résultat d’une part et d’autre part que cette difficulté soit dans les rétroviseurs.

Le lendemain je n’ai plus qu’à passer une couche d’enduit afin de protéger ma stratification des UV’s. Je poncerais plus tard car le mistral est tombé et l’été indien est là. J’attaque maintenant la révision des mâts. Je démonte tout ce que je peux démonter, je les mets à nu. Je détache chaque hauban et j’inspecte les terminaisons à la loupe afin de m’assurer de leur bon état. Ensuite je les roule et je les stocks dans mon garage. J’ai trouvé quelques problèmes et quelques pièces à changer.

Pour les haubans, il n’y en a finalement qu’un seul à changer. Il a été abimé lorsqu’Annibal, la bouée Est de la Gracieuse nous a sauté dessus en entrant dans le golfe de Fos. Trois ou quatre brins ont été légèrement rappés mais, dans le sertissage du bas je constate que ces brins ont bougés, ils sont sortis de 2 ou 3mm. Je dois également changer les projecteurs de pont, l’antenne VHF, la girouette, les feux de mât … Et puis pas mal de cordages.

Tout ceci est totalement normal, depuis que j’ai mis en place ce grément tout neuf en 2007, le bateau a parcouru 70 000 Miles. C’est énorme et je trouve que, malgré tout, mon grément reste en très bon état. Je vais commander les pièces et j’espère remettre en place mes mâts rapidement. Nous sommes déjà fin Octobre et le printemps va très vite arriver, je dois me bousculer si je veux profiter de ce bateau cet été.

A bientĂ´t
Jean-Louis

[...]
    
Lire la suite sur mon blog.A propos de moi.